Facebook

Challenge-Performances

NewsLetter

Blog

Les carottes qui motivent les salariésLes carottes qui motivent les salariés Le 14/10/2011

Plutôt que des augmentations générales, les entreprises vont développer des stratégies de rétributions hétérogènes


Les années de croissance avec leurs augmentations de salaire automatiques et linéaires sont bel et bien finies. Les hausses seront plus hétérogènes et les outils de rétribution plus variés."Dorénavant, les entreprises élaboreront leur politique de rémunération en lien direct avec leur stratégie générale, analyse Philippe Burger (photo), associé chez Deloitte Conseil.Mais attention, compte tenu de la reprise économique et des exigences en matière de salaire qui devraient s'ensuivre, les entreprises ont intérêt à trouver les bons leviers. On ne motivera plus les salariés de la même façon selon que l'on cherche à accroître le chiffre d'affaires, à améliorer les marges, à créer un climat de confiance ou encore à valoriser les actifs de l'entreprise"(voir tableau). Une nécessité dont les grandes entreprises ont de plus en plus conscience, sans pour autant franchir aisément le pas.

Pourtant, au-delà des traditionnelles rémunérations fixes ou variables, des méthodes nouvelles se développent. La rétribution peut varier selon les cibles."Dans un centre d'appels, par exemple, les femmes préféreront davantage de flexibilité à une augmentation de 3 %", illustre Philippe Burger. Le salaire peut être également modulé en fonction des problématiques internes : "Ainsi, dans une entreprise quisouffre d'un fort absentéisme, on peut distribuer une prime de présence et accorder des augmentations plus rapides aux salariés assidus." Ou encore "conditionner un bonus à la réalisation d'objectifs d'image ou de responsabilité sociale".

Reste ensuite à vérifier, par des enquêtes internes, que les salariés ont une bonne compréhension de la stratégie de rétribution. Histoire d'éviter jalousies et frustrations. Mais aussi parce qu'une analyse de l'efficacité des politiques de rémunération permet au passage de réaliser des économies en supprimant les outils qui ne produisent pas l'effet escompté. Un toilettage que tous ne verront pas d'un bon oeil, d'autant que les modèles les plus élaborés engendrent parfois des aberrations contrariantes.

Retrouvez l'article original sur http://www.lepoint.fr/emploi/les-carottes-qui-motivent-les-salaries-16-06-2011-1345059_30.php




RSS Blog RSS : Blog