Facebook

Challenge-Performances

NewsLetter

Blog

Conditions de travail : 10 pratiques à bannir du bureau !Conditions de travail : 10 pratiques à bannir du bureau ! Le 06/09/2013

Pas besoin de travailler en usine ou sur un chantier pour se pencher sur la qualité de son environnement professionnel. Au bureau aussi, lesconditions dans lesquelles vous passez la journée influent sur votre santé mais aussi sur votre efficacité. Là aussi, le corps et le cerveau ont besoin de  confort pour donner le meilleur.

Température, luminosité, bruit... Voici un tour d'horizon des paramètres à vérifier pour travailler dans de bonnes conditions.

Le bureau frigo congèle le cerveau

Les traditionnelles chamailleries autour de la clim ou du radiateur de l'open space en témoignent : la température idéale pour travailler varie évidemment d'un collègue à l'autre. Entre le frileux perpétuellement en écharpe et son voisin qui passe l'année en T-shirt, pas évident de régler le thermostat.

Dans les grandes lignes, cependant, une température trop froide décourage la concentration. N'hésitez donc pas à pousser jusqu'à 23 ou 24 degrés pour vous sentir bien si vous restez assisdevant votre ordinateur à réfléchir. Cependant, si vous êtes en mouvements, vous pouvez passer sous la barre des 20 degrés.

Le calme excessif empêche la tempête des idées

Travailler au milieu de bruits de chantier peut conduire à la crise de nerf. Pourtant, le silence absolu ne constitue pas nécessairement l'environnement parfait pour réfléchir. D'ailleurs, certains ne s'y trompent pas et choisissent de travailler en musique ou de se rendre à la cafétéria pour rédiger un dossier.

Pourquoi chercher le brouhaha ? D'après une chercheuse canadienne, Juliet Shu, qui s'exprime dans le Vacouver Sun, les bruits de fond évitent de se focaliser uniquement sur les sujets centraux et facilite la créativité. Evidemment, si vous avez besoin d'une extrême concentration, mieux vaut un environnement paisible et sans distraction...

Le manque de lumière déprime

Toutes les lumières ne se valent pas. Un accès à la lumière naturelle sur le lieu de travail améliore sans conteste le bien-être des salariés. Il permet au corps de réguler le rythme biologique, à être plus actif le jour que la nuit. Travailler non loin d'une fenêtre n'est-il pas instinctivement préférable à s'enfermer dans une cave ? Aux Pays-Bas l'accès à la lumière naturelle fait l'objet d'une règlementation.

Cela dit, quelle que soit la distance qui vous sépare de la fenêtre, vous avez besoin de lumière artificielle au bureau. Là encore, la modération paie : ni zones d'ombres excessives, ni éblouissements. Le niveau lumineux doit aussi être adapté à l'activité : un travail de bureau standard nécessite moins de luminosité que la mécanique de précision.



Lisez la suite sur le JDN

Source : JDN

RSS Blog RSS : Blog
Mots clés : Location bureau, louer bureau, location bureau zone franche, zone franche urbaine grenoble, ZFU grenoble, centre d'affaires grenoble, centre d'affaire grenoble, bureau grenoble zone franche