Facebook

Challenge-Performances

NewsLetter

Blog

15 questions que vous posez durant votre recherche d'emploi	 15 questions que vous posez durant votre recherche d'emploi Le 24/05/2011

La recherche d'un emploi est un véritable parcours du combattant émaillé d'innombrables questions. A quoi doit ressembler mon CV ? Combien de temps dois-je attendre avant de relancer une candidature ? Que dois-je demander comme salaire ?

Voilà quelques-unes des questions que vous vous posez au moins une fois au cours de votre vie professionnelle. Le Journal du Net répond à 15 d'entre elles.

Dois-je mettre une photographie dans mon CV ?

A l'heure où l'anonymisation du CV revient sur le devant de la scène, la question de la légitimité de la photographie d'identité se pose avec encore plus de vigueur. Celle-ci est, en fait, surtout importante lorsque l'on participe à des sessions massives de recrutement. "Cela vous avantagera auprès d'un recruteur qui voit une dizaine de personnes par jour et mettra facilement un nom sur votre visage", conseille Rafaël Vivier de chez WIT Associés.

Dans les autres cas, mieux vaut neutraliser son CV que de risquer de mettre une photo qui pourrait jouer en sa défaveur. "En plus, note Wilhelm Laligant, directeur général de Randstad Search & Selection, le format de la photo alourdit généralement le CV et complique son téléchargement."

Au bout de combien de temps puis-je relancer les recruteurs ?

Ca y est, vous avez envoyé un maximum de candidatures et vous vous demandez ce que vous devez faire maintenant. Continuer à postuler bien sûr, mais aussi relancer les employeurs que vous avez ciblés. Si aucune date n'était mentionnée dans l'annonce, rappelez l'entreprise concernée au bout d'une semaine ou deux. C'est le minimum qu'il vous faut attendre.

Après un premier entretien, un délai raisonnable est de relancer après une semaine en se proposant d'ajouter des éléments supplémentaires si nécessaire. "Le mieux reste toutefois de demander à la fin de l'entretien quelle est la prochaine étape", conseille Wilhelm Laligant. Au moins, vous saurez où vous allez.

Mon CV doit-il obligatoirement tenir en une page ?

La longueur du CV a longtemps fait débat parmi les recruteurs. Pour Rafaël Vivier, aujourd'hui, cette question se pose d'autant moins que l'on n'imprime plus forcément le CV. "La taille du CV doit être adaptée à son contenu et pas l'inverse", avance-t-il. Certes l'esthétisme jouera un rôle, surtout si vous postulez dans un domaine créatif, mais on ne vous pénalisera pas nécessairement si votre CV prend plus d'une page.

"Attention, prévient Rafaël Vivier, cela ne signifie pas pour autant que vous devez y parler de tout et de rien. Tenez-vous en aux éléments pertinents." Il est normal que le CV d'un jeune diplômé tienne sur une seule page alors que celui d'un cadre chevronné qui a connu de nombreuses entreprises sera, lui, légitimement plus fourni.

Comment évaluer mes prétentions salariales ?

Voilà une question à laquelle il n'est jamais facile de répondre. En exigeant un montant trop élevé, on a peur d'effrayer le recruteur et en visant trop bas, on risque de mal commencer les négociations. En réalité, la question du salaire dépend plus de ce que vous voulez que de ce que les recruteurs proposent. Vous estimez mériter tant ? Ne vous dévaluez pas en abaissant vos prétentions par peur d'effrayer le recruteur. Soyez franc et si vous voyez votre interlocuteur effectuer une moue dubitative, vous pouvez toujours ajouter que ce montant est négociable.

"Le recours à la fourchette salariale est, quant à lui inutile, analyse Rafaël Vivier. Le recruteur visera forcément le bas, tenez-vous-en à un montant précis."

A qui vaut-il mieux que j'envoie ma candidature spontanée ?

Lorsque l'on est en recherche active d'emploi, répondre à des annonces ne suffit pas, il faut être proactif et candidater de manière spontanée. Se pose alors la question de la personne à qui il faut s'adresser. Collaborateur opérationnel ou membre des ressources humaines ?

"Qui peut le plus, peut le moins, vous pouvez multiplier les contacts, rappelle Rafaël Vivier. L'opérationnel connaît à la seconde ses besoins alors que le recruteur dispose de meilleurs moyens pour organiser le suivi des candidatures." Si vous avez repéré le nom de celui qui pourrait être votre supérieur, greffez-le à l'adresse type de l'entreprise et tentez votre chance. Pourquoi vous priver de la possibilité de l'alerter sur votre candidature ?

Je ne corresponds pas exactement au poste, ai-je mes chances ?


Vous avez repéré l'offre de vos rêves mais avez peur de ne pas être assez qualifié, n'hésitez pas malgré tout à tenter votre chance. N'oubliez pas que l'entretien de recrutement est une histoire de séduction mutuelle. "Les entreprises veulent faire paraître des annonces les plus professionnelles possible, quitte à en rajouter un peu", explique Rafaël Vivier. Du haut de vos 2 années d'expériences, vous ne devez pas avoir peur de postuler à une annonce requérant 3 ou 4 années d'ancienneté si vous sentez que vous correspondez à tous les autres critères.

La communication n'est pas toujours très claire entre les ressources humaines et les postes opérationnels et une différence peut exister entre l'annonce parue et les exigences réelles de ces derniers. Ne laissez pas passer votre chance.

En fin d'entretien, faut-il toujours avoir une question à poser ?

C'est le plus souvent un passage obligé, parfois même un moment redouté. A la fin de l'entretien, le recruteur vous demandera si vous avez une question à poser. La rumeur veut que rester muet soit préjudiciable, cela traduirait un manque d'intérêt. La vérité est plus nuancée.

"Ce que le recruteur attend ici, c'est que vous exprimiez votre motivation, explique Rafaël Vivier. Ça peut être à travers une question préparée à l'avance ou une remarque qui rebondit sur l'entretien, mais vous pouvez aussi vous contentez de dire que vous ce poste vous intéresse énormément." Les recruteurs veulent des candidats spontanés qui manifestent un véritable intérêt pour l'entreprise. Quoi de mieux pour le leur faire comprendre, que de leur dire entre quatre yeux ?

La lettre de motivation est-elle indispensable ?

Une enquête menée par Wit Associés a récemment révélé que 76,4% des décideurs RH interrogés n'écartaient pas d'emblée une candidature non accompagnée d'une lettre de motivation. "Lorsque la lettre était manuscrite, le fait de l'écrire était déjà un effort en soi, une preuve de motivation, reconnaît Rafaël Vivier. Aujourd'hui, avec les outils de bureautique, il est facile de la dupliquer pour différentes entreprises." Son contenu est devenu stéréotypé voire insipide, de telle sorte que de moins en moins de recruteur lui accorde de la valeur. C'est pourquoi vous devez plutôt mettre l'accent sur le message qui accompagne votre candidature. "Vous êtes sûr que le recruteur lira voter e-mail, conseille Rafaël Vivier. Rendez-le accrocheur et soignez-le."

J'ai plusieurs touches, comment gérer la situation ?

Avoir l'embarras du choix ne doit pas signifier être dans l'embarras. Lorsqu'un recruteur vous demande si vous avez d'autres pistes, vous avez tout intérêt à lui répondre honnêtement. "Lorsqu'une entreprise réalise que vous êtes aussi convoité par la concurrence, elle n'en a que plus d'intérêt pour vous, analyse Rafaël Vivier. En cas de doute avec un autre candidat, cela pourra même jouer en votre faveur."

Attention toutefois à ménager la susceptibilité du recruteur. Si vos autres pistes sont de petites entreprises et que vous avez affaire à un recruteur du Cac 40, restez vague. "Dites-lui simplement que vous êtes en recherche active d'emploi et que vous ne pouvez bien évidemment pas tout capitaliser sur lui, quand bien même, il a votre préférence", préconise Wilhelm Laligant.

Au sein de mon entreprise, à qui puis-je parler de ma recherche ?

Lorsque l'on souhaite quitter son entreprise, il est parfois utile d'avoir un allié près de soi pour se couvrir ou se renseigner sur des opportunités d'emploi. C'est toutefois loin d'être une obligation. "Cette personne n'est pas forcément un bon ami, cela pourra être quelqu'un avec qui vos relations sont strictement professionnelles", suggère Rafaël Vivier.

"Si vous avez envie que personne, dans votre entreprise, ne le sache, restez anonyme. Un recruteur comprendra que vous le rencontriez dans votre tenue de tous les jours... A condition que vous le préveniez au préalable et que vous vous en excusiez." Il se doute que vous ne pouvez pas revêtir la tenue exigée sans éveiller les soupçons de votre entourage.

Comment réagir à un coup de fil des recruteurs ?

En recherche d'emploi, lorsque vous recevez un appel non répertorié, votre température corporelle monte subitement et, avec elle, votre stress. Vous vous demandez alors s'il ne vaut mieux pas ignorer l'appel et écouter le message éventuel pour pouvoir préparer une réponse, s'il s'agit d'un recruteur. "Surtout, ne vous laissez pas entrainer dans un entretien lorsque vous n'êtes pas dans de bonnes conditions", souligne Rafaël Vivier.

Lorsque vous êtes dans un transport public ou que vous vous sentez stressé, vous pouvez toujours répondre. Si vous sentez que la discussion devient sérieuse, prenez les coordonnées de l'interlocuteur et dites-lui que vous le rappellerez, une fois plus à votre aise.

Je ne connais pas le dress code, comment dois-je m'habiller ?

En choisissant des basiques comme l'association chemise / pantalon ou le tailleur classique, vous êtes sûr de ne pas faire de faux pas. "Neutraliser son apparence est dans ces cas-là un bon calcul", admet Rafaël Vivier. Quelle que soit la tenue que vous vous décidez de porter le jour J, vous devez avant tout vous sentir à l'aise. Dans le cas contraire, cela jouera en votre défaveur. Si vous n'arrivez pas à porter de costume-cravate, tenez-vous en à la chemise.

Enfin, notez qu'il est dommage de ne pas vous renseigner sur les habitudes vestimentaires d'une entreprise. Obtenir une telle information est devenu assez facile avec Internet.

Je ne travaille pas depuis plus de 6 mois, que dois-je faire ?

Lorsque l'on souhaite quitter son entreprise, il est parfois utile d'avoir un allié près de soi pour se couvrir ou se renseigner sur des opportunités d'emploi. C'est toutefois loin d'être une obligation. "Cette personne n'est pas forcément un bon ami, cela pourra être quelqu'un avec qui vos relations sont strictement professionnelles", suggère Rafaël Vivier.

"Si vous avez envie que personne, dans votre entreprise, ne le sache, restez anonyme. Un recruteur comprendra que vous le rencontriez dans votre tenue de tous les jours... A condition que vous le préveniez au préalable et que vous vous en excusiez." Il se doute que vous ne pouvez pas revêtir la tenue exigée sans éveiller les soupçons de votre entourage.

Comment faire comprendre que je suis en recherche active sur le Net ?

De plus en plus, la recherche d'emploi passe par Internet. Bien gérer son e-réputation et bien figurer sur les réseaux sociaux professionnels sont devenus au moins aussi importants que de réseauter dans la vraie vie.

"Pour apparaitre dans les premiers résultats de recherche des sites d'emploi, il faut actualiser son CV régulièrement et faire attention aux mots-clés que l'on utilise", affirme Rafaël Vivier. La moindre mission récemment achevée doit venir élargir votre palette de compétences. N'hésitez pas non plus à adhérer aux groupes métiers, là où les recruteurs vont souvent faire leur marché. Cela vous permettra de prendre contact avec des personnes évoluant au même poste que vous.

Je postule chez un concurrent, suis-je tenu au secret ?

Il n'y a pour cette situation pas de réponse absolue. Tout dépend de votre état d'esprit et de votre relation avec votre employeur. "Sans même évoquer le dilemme moral qui se pose ici, ayez bien en tête qu'un concurrent chez qui vous postulez et à qui vous confiez des éléments importants se dira fatalement que vous lui ferez peut-être la même chose un jour", prévient Rafaël Vivier.

Le plus souvent, il vaut mieux jouer la carte de la loyauté et insister plus sur vos compétences que sur le détail de vos missions. "N'hésitez pas à recadrer un recruteur un peu trop curieux en lui demandant s'il s'intéresse à vous ou à l'entreprise où vous travaillez", conseille Wilhelm Laligant.

Retrouvez l'article original sur http://www.journaldunet.com/management/emploi-cadres/questions-recherche-emploi/

Source : le journal du net




RSS Blog RSS : Blog
Mots clés : cv, curriculum vitae, recrutement, recruter, trouver un travail, conseil pour trouver du travail, trouver un emploi, chercher un job, travailler,